Blog

La Légende des Chavonnes

Avez-vous déjà entendu parler du dragon blanc du lac des Chavonnes qui croque les brigands et les pillards ?

La légende des Chavonnes : Au 17ème siècle, une invasion de Valaisans menaçants, les bergers des hauts alpages des Diablerets allèrent prévenir la Dame Isabeau de l’imminence de ce risque de pillage. Dame Isabeau, fille du Seigneur de Pontverre, seigneur du château situé sur les contreforts du Pic Chaussy et dont il reste 2 murs encore visibles de nos jours, décide de s’enfuir afin d’éviter pillage, incendie et autres méfaits courants à cette époque barbare. Elle prend sa plus jolie robe, son coffret de bijoux et part se réfugier, en passant par la Forclaz, dans la forêt des Chavonnes, aux abords de son lac où elle s’établit pour toujours. Dame Isabeau cacha son coffret de bijoux en le jetant au milieu du lac.

La légende dit que, devant sa beauté et sa gentillesse, les esprits de la forêt l’adoptèrent et en firent une fée. Devenue créature magique des alpages, elle devint immortelle et veille encore sur son trésor et sur ses amis les elfes et autres esprits. Sa magie lui permit de donner vie à un majestueux dragon blanc, le monstre du lac des Chavonnes, lequel croque les brigands et quiconque essaierait de repêcher le trésor. On peut l’apercevoir les nuits de pleine lune et se délecter de son chant envoûtant. Le visiteur peut encore voir briller les diamants au fond de l’eau suivant la lumière de la lune ou du soleil (en fait, de la roche incrustée de pyrite, minéral brillant).

 

Afin de prouver la véracité de cette histoire, et pour remercier les bergers diablotins de l’avoir sauvée des barbares de l’époque, la Dame Isabeau offre toujours symboliquement un mètre carré de terrain alpin aux jeunes arrivant à majorité dans la Commune d’Ormont-Dessus, qui se charge de cette procédure afin de faire perdurer sa belle histoire.